Venez suivre les aventures des policiers de la ville contre de dangereux criminels
 
Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 On échappe à rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorcha Vaughan

avatar


date d'inscription : 29/11/2017
messages : 7
feat, Ⓒ : Katie McGrath
photo : Le présent appartient au passé
job : Freelance / Bouquiniste /Médium
love : C'est compliqué

MessageSujet: On échappe à rien    Lun 4 Déc - 8:36


On échappe à rien
Ne pas se fier aux apparences.




Sorcha venait depuis peu de s'installer à Philadelphie. Elle avait passé les premiers mois à se balader dans les rues. Allant sans vraiment chercher quelque chose. Juste le bon endroit pour la bonne photo. Depuis son départ de la Nouvelle Orléans, elle avait trouvé un boulot de photographe free lance. Vendant ses photos à qui les voulait bien.

Une fin de journée au ciel gris, elle n'avait pas vu le soir venir. Elle se trouvait dans une petite rue peu fréquentée. Là se trouvait de vieilles boutiques pour la plupart fermées. Elle regardait les devantures, l'une d'elle l'avait attiré plus que les autres. Elle en fît un cliché, mais ne pouvait s'en séparer. Elle la regardait souvent, comme si cet endroit l'attirait plus qu'un autre. Sorcha se renseignait sur ses lieux, elle sût que c'était une ancienne librairie. Mais on lui assurait que l'endroit n'était pas une librairie comme les autres. Cela ne l'étonnait pas du tout. Bien au contraire cela expliquait bien des choses. Elle n'eut pas de mal à en trouver l'ancien propriétaire. Sans avoir à négocier, elle acquérait les lieux presque pour une bouchée de pain.

Sa première visite des lieux fût marquante. En ouvrant les portes elle sentit un souffle la parcourir bien que rien ne soit ouvert. Plus elle avançait dans la librairie plus elle sentait que l'endroit étaient chargé d'énergies. Non pas que cela la rebutait loin de là. Elle savait tout à fait où elle avait mis les pieds. Cela la fît sourire, et pensait :

* On échappe à rien ...

Puis elle se mit à y faire un peu le ménage, la poussière couvrant les étagères avait une certaine épaisseur. Il y restait des livres, leur couverture n'était pas toute neuve pourtant elle pris soin de ne pas les abîmer. L'endroit était à présent tout à fait propre. Restait la pièce qui se trouvait à l'arrière de la boutique. Sorte de remise. Sorcha sentait bien que cela n'était pas là que l'on entreposait les livres. Elle poussait la porte, et vît appuyée contre le mur une étagère. Des bougies blanches s'y trouvaient. Rien de négatif n'émanait de cet endroit. Elle savait reconnaître ce qui n'était pas bon. Aussi sans peur elle se mit à y faire quelque peu le ménage. Sans trop déranger les choses. Chaque chose à sa place lui avait appris celle qui l'avait aidé à la Nouvelle Orléans.

Maintenant il lui fallait remplir ses étagères de livres et autres objets à vendre. Elle passait commande auprès de certains éditeurs et fournisseurs qui semblaient être réticents. Elle le senti, en demandait la raison bien qu'elle présentait la réponse. Mais  rapidement ses références bancaires mises en avant elle finissaient par les rassurer. Elle pourrait ouvrir les lieux dans peu de temps. Vu le quartier où se trouvait la librairie elle savait qu'elle ne devait pas vendre des ouvrages trop cher. Du moins abordables à tous. Elle ne pût s'empêcher de voir que le fait que la boutique était ré-ouverte avait attiré certaines quidams. Ils passaient devant sa devanture, restant parfois un long moment à la regarder. Mais elle n'y prêtait pas garde.
Bientôt l'endroit serait ouvert, elle pourrait aussi, vu l'espace, y exposer ses photographies. Ou qui sait exposer d'autres artistes fauchés en quête d'acheteurs potentiels.

Au-dessus se trouvait un petit appartement où elle pourrait y vivre. Il était vendu avec la librairie. Elle y passait du temps à le remettre en état. Sorcha chinait pour en trouver les meubles. L'appartement était devenu habitable.  Elle fermait les portes d'entrée pour ce soir, sachant que demain elle y serait de nouveau. Montant le petit escalier qui menait à son logis.  Avait elle trouvé l'endroit où elle pourrait enfin poser ses valises ? peut être !

La nuit fût courte, émaillée par d'anciens souvenirs qu'elle pensait avoir oublié. Ou bien cachés dans sa mémoire. Elle descendait rapidement dans son magasin. Les premières commandes devaient être livrées en express dans la journée. Elle en réceptionnait la première vers midi. Alors qu'elle déballait les premiers colis, les portes s'ouvraient. Un homme de grande taille se trouvait sur le pas de la porte. Elle sentit tout de suite que ce n'était pas un client comme un autre. Elle eut envie de le mettre dehors pour ne pas avoir à lui parler. Sorcha savait qu'il était trop tard pour ça. S'était sûr maintenant on échappait à rien ...


code (c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes
Police criminelle
avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 39
feat, Ⓒ : google
multinicks : Lucas Z. // Gabe M. //Luke E.
photo :
job : Policier a la Criminelle
love : célibataire

MessageSujet: Re: On échappe à rien    Sam 16 Déc - 23:31

Une affaire les menait, Joy et lui chez cette femme. Etrangement le latino ne voulait pas y aller. Il n'y croyait pas. Cette femme ne pouvait être ce qu'on leur avait déclarer. Cela n'existait pas. C'était comme dire que les lycans ou les vampires étaient réelles. C'était idiot ! Et ça Nick le savait. Mais visiblement Joy, elle, pensait que cette femme pouvait les aider dans leurs affaires. Une femme avait été retrouver pendue dans une chambre d'hotel avec sa robe. Drôle de mort vous me direz. Mais pas inhabituel pour le cartel russe. Cependant, ils n'avaient aucune preuve, alors Joy avait eut envie de tester autre chose. Peut être que cette femme, pourrait les aider. Le tuyaux elle l'avait eut grâce à une de ses amies qui travaillait pour le NCIS.

Les voilà donc devant le magasin. Nick râle. Il râle beaucoup. Il n'a pas envie d'entrer. Il préfère encore rester sous la pluie. Mais finalement sa partenaire lui faire comprendre qu'il doit rentrer. Dans la boutique tout sent une odeur de vieux selon Nick. en même temps il n'aime pas les livres. Il la regarde et en un regard il comprend. Il sait. Le contact va être dur, compliqué et surement explosif. Il fait un signe à Joy, elle comprend. Elle va devoir mener l'interrogatoire. Nick ne croit pas en ses dons farfelues. Et puis de toute manière que pourrait-elle découvrir sur lui que Joy ne connait pas ? Rien. Et puis elle ne découvrira rien, car elle n'est pas médium, parce que ça n'existe pas !

"Excusez nous, Madame Vaughan ? Nous sommes les inspecteurs Sanders et Rayes de la police de Philadelphie, nous aurions besoin d'aide sur une affaire."

Nick restait en retrait. Il observait. Il portait un jean, une chemise blanche et une veste de costard en dessous d'un grand manteau en laine. Le genre de manteau qu'on met en hiver. Et ils arrivaient en hiver, le latino sentait le bout de son nez et de ses doigts geler, il sentait que l"hiver allait être horrible.

"On aurait besoin que vous nous disiez ce que vous pouvez "voir" à travers cette photo, et savoir comment votre "don" fonctionne."

Fit Nick, tentant de ne pas montrer qu'il n'y croyait pas, car il savait que ça ne se faisait pas. Mais c'était bien plus fort que lui. Rien que le tont qu'il employait montrait sa méfiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcha Vaughan

avatar


date d'inscription : 29/11/2017
messages : 7
feat, Ⓒ : Katie McGrath
photo : Le présent appartient au passé
job : Freelance / Bouquiniste /Médium
love : C'est compliqué

MessageSujet: Re: On échappe à rien    Jeu 21 Déc - 22:58


On échappe à rien
Ne pas se fier aux apparences.




Sorcha occupée à fixer l'homme, n'avait pas vu la femme qui l'accompagnait. C'est au son de sa voix qu'elle reprit pied dans la réalité et la vit. Elle l'écoutait lui parler, même si son esprit était axé sur l'homme. Ce qu'elle lui demandait, la ramenait à son corps défendant vers le passé. Maudit passé, pourrait elle un jour y échapper. Elle se concentrait alors sur les deux personnes face à elle, prit une grande inspiration. Puis lentement se levait pour leur faire face. Son regard passait de l'un à  l'autre, puis revenait à la femme. Elle lui répondait avec tout le calme dont elle était capable malgré ...

" Pourquoi pensez vous que je puisse vous aider ? Voir n'est pas le terme que j'aurais employé. En même temps vous expliquer serait encore plus difficile"

Ne pouvait-on pas la laisser tranquille ? N'avait elle pas assez .. Elle secouait la tête pour chasser les souvenirs qui lui venaient. Qui lui rongeaient le cœur.Elle pensait les avoir enfouis bien profondément en elle. Elle poursuivait essayant de rester calme. Sentant le scepticisme du partenaire de cette femme. Sorcha  ne put alors s'empêcher d'en faire la remarque oubliant ce qu'elle voulait dire

" Que faites vous là ?. Pourquoi venir me parler si tout ce que vous pensez de moi c'est que je ne suis qu'une affabulatrice ?. Seuls ceux qui ont peur que l'on puisse lire en eux ont a craindre... "

Sorcha ne finit pas sa phrase, plantant son regard dans ceux de l'homme attendant une réaction. Elle sentait mépris, son recul, son agacement à se trouver là .. Et même une crainte ... Cela la fit sourire puis son regard se tournait  vers la femme, attendant une réponse.

Dehors une pluie fine se mit à tomber, le temps semblait comme suspendu..


code (c) acidbrain

_________________
Méfie toi de ce que tu crois savoir de peur de ne devoir y croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes
Police criminelle
avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 39
feat, Ⓒ : google
multinicks : Lucas Z. // Gabe M. //Luke E.
photo :
job : Policier a la Criminelle
love : célibataire

MessageSujet: Re: On échappe à rien    Ven 29 Déc - 14:35

Joy sourit, elle savait très bien que Nick ne pourrait garder son calme. C'était un vrai gamin et il détestait ce genre de chose. C'était comme les miracles de Noël, ou encore les effets de la pleine lune sur les gens. Que des sornettes. Et là visiblement le policier était au plus au point de l'agacement. Joy tenta de calmer le jeu. La jeune femme blonde rangea son badge et fit :

"Des enquêteurs nous ont expliquer comment vous les avez aider à retrouver l'enfant il y a plusieurs années. Nous espérions que vous pourriez nous aider à retrouver le meurtrier d'une jeune femme. Nous avons aucune piste, rien du tout, et nous savons que ce genre de crime va se reproduire, on aimerait votre aide."


Aussi bien Joy et que Nick, aucun des deux ne savaient exactement ce qui s'était passer, pourquoi cette femme avait tout quitter pour venir se réfugié ici, peut être que c'était pour des raisons personnelles, où à cause de l'aide apporter. Ils ne savaient pas. Enfin Joy ne savait pas, pour Nick, cette femme était cinglé. Il lui parla et il dut admettre qu'il aurait mieux fait de laisser Joy parler. La femme lui demander pourquoi il était là et elle laissa sous entendre qu'il craignait un truc. Oui mais en faite, personne n'étant au courant, il garderait ce secret pour lui, tout au fond de lui. Durant un car de seconde, cette parole raviva un des souvenirs les plus douloureux de Nick. Celui du soir où Hayden est rentrer en pleures après l'entrainement et où Nick, enfin très jeune, avait essayer de calmer son grand frère sans vraiment comprendre. Nick cligna des yeux et range ce souvenir dans sa tête :

"Pourquoi je suis là ? Parce que ma partenaire croit en vous et je crois en elle. Alors me faite pas votre numéro, juste...si vous pouvez aider, faites le, sinon dite le nous et on trouvera se tueur. Et pour information j'ai rien a cacher, ni à vous, ni à qui que se soit alors garder vos remarques pour vous."


"Nick !" gronda Joy. "Je vous pris d'excusez mon partenaire, il est très septique, mais je suis sur que vous pouvez nous aider à retrouver le meurtrier de cette jeune femme. S'il vous plait, d'après notre médecin légiste elle ne devait pas avoir plus de 18 ans, je vous en pris. Aidez nous à résoudre ce crime."

Nick croisa les bras et soupira. Bon sang ! Il devait faire attention à ne pas frustrer les MasterMinds, il devait gérer les humeurs de certaines personnes et maintenant il devait ne pas mettre en rogne une soit disante médium. Bon sang qu'est-ce qu'il ne ferrait pas pour son travail.

HS : je me suis permise d'inventer une enquête en plus de celle que tu avais parler dans ta fiche de présentation si je m'en souviens bien, si ça te gêne hésite pas et je change Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcha Vaughan

avatar


date d'inscription : 29/11/2017
messages : 7
feat, Ⓒ : Katie McGrath
photo : Le présent appartient au passé
job : Freelance / Bouquiniste /Médium
love : C'est compliqué

MessageSujet: Re: On échappe à rien    Dim 14 Jan - 1:43


On échappe à rien
Ne pas se fier aux apparences.





Sorcha regardait l'homme un sourire au coin des lèvres. Il était de toute évidence sur la défensive. Ce qu'elle ressentait en le regardant lui laissait un goût amer en bouche. Elle reprit sa respiration, elle avait du mal à respirer. Comme si quelqu'un appuyait sur sa poitrine. Elle s'éloignait un peu de l'homme. La femme ne semblait pas bouger, un peu comme si ils n'étaient plus que tout les deux dans la pièce.

Sorcha tentait de reprendre pied, sentant la situation lui échapper. Elle savait très bien ce que cela voulait dire. Les prémices d'une vision, quant le voile se déchirait et qu'elle entre apercevait ce qui se cachait à ses yeux. Elle n'avait aucune envie de voir quoique se soit. Et encore moins en ce qui le concernait lui. Elle ne put tout de même s'empêcher de lui dire :

- Rien de plus visible qu'un secret que l'on croit avoir bien caché ..

Elle eut un moment de flottement, puis repris prise sur la réalité. Regardant l'homme droit dans les yeux. Puis elle changeait de sujet, se souvenant de ce qu'il avait dit à la femme. Et lui dit :

- A quoi bon faire comme ci vous y croyez ? Alors que nous savons tous les deux que pour vous je ne suis qu'une tarée de plus qui ne fait qu'affabuler ? Pourquoi venir me demander de l'aide, si vous n'en voulez pas ? Pourquoi vous expliquerais-je comment fonctionne  ce que certains pourraient voir comme un mon don. Et qui n'est pour moi qu'une malédiction. Votre collègue semble avoir déjà parlé à d'autres policiers que j'ai aidé. Bien que croyez moi ou pas, ce qui m'importe peu après tout, je le regrette chaque jours passés depuis. De toute façon quoique je dise ou fasse vous en avez rien à foutre.

Elle avait envie de hurler, envie de tout foutre en l'air dans sa boutique. Envie de lui dire de foutre le camp. Mais elle savait que même si elle le faisait cela ne ferait pas partir ces images qui la hantaient touts les jours depuis que.. Elle tendit la main vers la femme, regrettant aussitôt son geste. Sachant que cela allait de nouveau foutre le bordel dans sa vie, une fois de plus.  

- Je suppose que vous avez un dossier sur votre affaire ? Après tout si vous savez qui je suis vous devez savoir comment je travaille non ? Juste une chose je veux bien vous aider cette fois-ci mais se sera la seule et unique fois.  

Elle attendait que la femme lui réponde, reposant ses yeux sur l'homme. Elle eut juste un sourire et un mot :

- Je me fou de ce que vous voulez taire, après tout c'est votre vie pas la mienne. Mais rien ne reste vraiment caché.

Sorcha se tût et attendit

code (c) acidbrain

_________________
Méfie toi de ce que tu crois savoir de peur de ne devoir y croire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes
Police criminelle
avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 39
feat, Ⓒ : google
multinicks : Lucas Z. // Gabe M. //Luke E.
photo :
job : Policier a la Criminelle
love : célibataire

MessageSujet: Re: On échappe à rien    Dim 14 Jan - 21:21

Joy était en colère après Nick, car il était en train de foutre en l'air cette enquête, pourquoi fallait-il qu'il soit aussi têtue et borné !! Qu'il n'aime pas cette situation elle pouvait le comprendre mais de là à la mettre mal à l’aise devant cette femme, c'était le pom-pom. Nick soupira et lança un regard noir à la femme devant lui. Joy se mit devant et tenta de calmer le jeu. Mais Sorcha avait répliquer en disant qu'elle ne comprenait pas pourquoi Nick venait la voir si il ne la croyait pas. Joy prit donc la parole :

"C'est à cause de moi. Je suis persuader que vous pouvez nous aider, mais il est vrai que mon partenaire est assez fermer à ce sujet. S'il vous plait, je veux juste savoir ce qui est arriver à cette jeune femme...et pour ce que ça coute, moi je vous crois."


Nick eut un petit ricanement. Joy le fusilla du regard. La femme demanda ensuite à Joy si elle avait un dossier. Il avait remarquer qu'elle semblait énerver et en colère, ce qu'il pouvait comprendre mais quand on ment sur quelques choses, il faut s'attendre à ce que les gens apprennent la vérité à un moment donner. Le jeune homme observa Joy qui d'un professionnalisme parfait tendit le dossier qu'elle avait à la femme :

"Tenez. J'espère sincèrement que vous pourrez nous aider. Et je comprend, je tâcherais de faire en sorte qu'on ne vienne plus vous embêter."


Nick regarda la boutique et quand elle le regarda en lui disant qu'elle se foutait de ce qu'il voulait cacher et qu'elle lui lança un sourire, Nick sentit son pouls s'accélérer. Etrangement avec cette remarque il commençait à croire qu'elle pouvait savoir. Mais c'était impossible. Il déglutit et fronça le regard, il s'approcha d'elle et lui dit l'air mesquin et en colère :

"Faites attention à ce que vous dites Madame Vaughan...je ne suis pas du genre à aimer qu'on fouille dans ma vie !"


"Nick, vient...laisse tomber."

Joy l'attira vers elle, et fit à la femme :

"Je reviendrais vous voir dans la soirée, pour savoir si vous avez trouver quelque chose. Merci encore pour votre aide et désolé du dérangement."

"Désolé de rien du tout !"


"Nick la ferme !"


Nick sortie avec Joy mais son regard était tout aussi noir. Après une légère dispute en espagnol entre les deux partenaires, voilà que Joy décida de retourner au bureau. Mais même la bas Nick n'arrivait pas à se calmer. Il appela Hayden pour lui demander si il avait croiser quelqu'un dans les parages, ou si quelqu'un l'avait questionner sur leur enfance, sur le traumatisme que les deux garçons cachaient. Dans ses questions il inquiéta son frère mais il le devait. Et puis à la pause, il décida de fausser compagnie à Joy pour retourner voir Sorcha... Il était tremper à cause de la pluie et à force de rester dehors à regarder la boutique. Il finit par rentrer de nouveau. Il avança afin de trouver un bureau ou un lieu dans lequel elle pouvait être.

"Vous êtes là !"

Lâcha-t-il, presque déçut de ne pas la voir dans un cercueil tel Dracula. Il reprit :

"Ce que vous avez dit tout à l'heure, je ne sais pas de quoi vous vouliez parler, mais je vous conseille de ne pas traîner autour de ma famille, c'est un conseil."

Ou une menace, disons que parfois Nick n'est pas des plus diplômates. Il n'a pas confiance en elle et il est persuader que c'est une femme complètement taré, capable de faire du mal à ses enfants. Il reprit en soupirant :

"Cependant ma partenaire est persuader que vous pouvez nous aider, alors je vais me ranger de son côté et vous laissez une chance. D'après Joy, vous êtes notre seule piste pour trouver le meurtrier de cette jeune femme. Alors vous avez trouver un truc ou non ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On échappe à rien    

Revenir en haut Aller en bas
 
On échappe à rien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philadelphie Code :: RPG : Philadelphie :: Quartier Ouest Moyen :: 7, Boutique et appartement de Sorcha Vaughan-
Sauter vers: