Venez suivre les aventures des policiers de la ville contre de dangereux criminels
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Luca un petit ange en reconstruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luca Zeleski

avatar


date d'inscription : 11/04/2017
messages : 9

MessageSujet: Luca un petit ange en reconstruction   Mar 11 Avr - 20:19

Luca Zeleski
Âge : 7 ans
Situation familiale : fils adoptif de l'agent qui lui a sauver la vie
Métier : écolier
Caractère

Luca est un petit garçon renfermer, très peu bavard, enfin c'est ce qu'il veut faire croire, car quand il se sent bien avec une personne, ce qui est très rare, il a tendance à beaucoup parler. Mais sinon il reste dans son coin, se fait le plus discret possible, évite les ennuis et ne supporte pas trop le contact avec les gens. Cela lui rappelle les épreuves de la vie et ça le blesse beaucoup. Il tente de surmonter tout un tas de peurs qui le hantent et l'empêche de se sentir comme les autres. Il aime sa nouvelle maman et tente de le lui montrer tout les jours, à chaque minutes de la journée. Maladroit et honnête, il fait parfois des bêtises, mais la plus part du temps c'est involontaire. On le traite souvent de débile ou d'alien, car il est pas comme tout le monde. Luca n'aime pas le sport, du moins il aime pas le pratiquer en dehors d'avoir Licha. Il a pas d'amis, en dehors de Baloo, son ours en peluche. Dans le jardin il a créer u petit sanctuaire où parfois il parle à son frère et à sa vraie mère. Doux et sensible, il a tendance à dire ce qu'il pense quand il se sent bien. Ce n'est pas un menteur. Il a peur de beaucoup de choses, notamment des gens.

Physique

Luca est un petit garçon brun aux yeux vert clair enivrant. On a tendance à se noyer dans son regard. Il est pas très grand et surtout très mince. Il a toujours une tendance à avoir les mains le long du corps, en vrai il ne sait pas trop quoi en faire. Il regarde souvent dans le vide, faisant croire aux gens qu'il est dans la lune, mais en faite il pense à tout et à rien en même temps, c'est son moyen d'oublier le monde qui l'entour. Luca a souvent les cheveux qui lui retombe devant les yeux. Il porte des vêtements qu'il a choisit avec Licha et à un style bien différent des autres enfants. Il a tendance à mettre ensemble des couleurs qui ne vont pas trop ensemble. Heureusement que Licha arrive à négocier avec lui les trois quarts du temps. C'est très rare de voir Luca pleurer, mais quand ça arrive, il le fait en silence. Il a pas de cicatrice mis à part mentale. Pas de signe particulier non plus. Juste une montre qu'il aime porter à son poignet droit, et une autre à son poignet gauche. Personne ne sait vraiment pourquoi mais, il a besoin d'avoir deux montres sur lui.


Histoire

Luca s'est mon petit frère. Il est né deux ans après moi. A partir de ce jour je suis devenue grand frère. Ouais c'est une grosse responsabilité. Je ne la comprenait pas avant. Mais quand je l'ai vu commencer à marcher j'ai comprit. Je devait le protéger. Maman nous disait tout le temps qu'on était ses trésors. Bon fallait dire qu'elle était toute seule aussi. Notre père était là sans être vraiment là, et un jour il n'est jamais rentrer. Maman nous a dit qu'on devait partir et on a fait nos valises, on est partie comme ça, à l'aventure. Luca n'avait que 4 ans, c'était vraiment super. On arrêtait pas de rigoler. Bon parfois maman pleurait mais on faisait comme si on ne la voyait pas, elle ne voulait pas qu'on la voit pleurer. Je n'ai jamais comprit pourquoi les adultes ne veulent pas qu'on les voit pleurer. Enfin. On a donc quitter Washington pour venir à Philadelphie. C'est plutôt sympa ici. Mais le nouveau copain à maman, il est bizarre. J'aime pas comment il agit avec nous. Luca ne le voit pas, il est trop petit. Pendant les vacances d'aout maman nous a laisser avec lui. On pensait lier des liens...mais ça ne sait pas vraiment passer comme prévue. Les seuls liens qu'on a créer sont la peur et la tristesse. Pendant des mois ce type à battu mon petit frère. Je ne pouvait rien faire. Puis j'ai eus l'idée de découvrir les coins avec Luca. Maman disait que c'était bien qu'on sorte, qu'on grandisse. Elle ne savait pas ce qui se passait...et Luca m'a fait promettre de ne rien dire. Je ne sais pas pourquoi. Lui même ne le sait pas. On a tout essayer pourtant. On partait la journée, ne rentrant que le soir pour dîner et faire le bain. On ne faisait pas de bruit, et on ne sortait aucun jouets. Sauf quand maman était là, pour ne pas paraître suspect. On était devenue les rois de la discrétion. A force c'était devenue un jeu, surtout pour Luca. Un soir maman découvrit ce qui se passait. Elle appela la police et son copain fut emmener en prison. Un énorme soulagement c'était lut sur le visage de mon petit frère. Il retrouva le sourire et les soirs étaient redevenus vraiment agréables. Avec maman on regardait tout le temps des films. Quand elle ne pouvait pas être là, on restait avec madame Foster et on jouait au jeu du Loup Garou. C'était vraiment cool. On a fêter les 5 ans de Luca avec elle et maman. La joie était enfin là. Luca était persuader que c'était parce qu'on avait demander à Dieu de nous aider. On avait notre rocher. C'était le plus gros rocher du parc de Philadelphie. On grimpait en haut, même si on avait pas le droit, mais on avait le pouvoir de l'invisibilité alors c'était pas grave. On pouvait passer des heures sur ce rocher. On le préférait à l'école d'ailleurs. Je sais que au fond, Luca le préfère toujours comparait à l'école.

Juste après Noel, maman à reçut un appel de la police. Son ancien copain, celui qu'on nomme le Croque Mitene, avait été libérer. On avait vus à son visage qu'elle avait peur, mais elle ne nous avait rien dit. Luca s'était remit à faire des cauchemars. Parfois je me disais qu'il faudrait arrêter d'écouter les discussions des grands...deux jours après il était entrer dans la maison. J'avais entendue des craquements venant d'en bas. Je savais que c'était pas Tonka notre chien, car il dormait toujours avec Luca. Je me suis lever et j'ai été voir maman. Elle m'a dit qu'elle allait voir, et que je devais retourner me coucher. Je savais qu'elle disait ça s'en vraiment me croire. Alors je me suis approcher de la barrière des escaliers. J'ai vus des ombres et j'ai entendue maman discuter. Elle semblait en colère mais elle ne criait pas. Elle ne voulait pas nous réveiller. Elle était super notre maman...Luca est venue me rejoindre, accompagné de Tonka, qui se mit à grogner et de son ours en peluche. Il leva ses yeux inquiet vers moi. Il savait. Je ne peux pas dire comment, mais je sais que Luca savait tout ce qui allait se passer. Je lui sourit pour le rassurer et on entendit un bruit de verre casser, et des cris. Puis il eut un grand flash accompagné d'un gros PAN. Je respirais fort, et Luca paniquait. Il avait de grands yeux et le souffle court. Je lui prit la main, pendant que Tonka se mit à grogner et à aboyer en descendant. Je ne pouvais pas protéger les deux, alors je me mit à courir avec mon frère. On descendit par l'échelle qui menait au jardin. Je dit à Luca de courir d'aller se cacher dans la cabane que le fils de Madame Foster nous avait construit dans l'arbre, mais Luca refusa. Il ne voulait pas me laisser. Il ne voulait pas que je l'abandonne..."Je ne peux pas laisser Tonka. Je vais le chercher, je reviens. Va te cacher." Luca se mit à pleurer et me dit entre deux sanglots :" Viens avec moi, s'il te plait." Je retenait mes larmes. J'avais peur. Je ne voulais pas le laisser. Mais j'étais le grand frère. Je l'enlaça et lui dit que je l'aimais et que je serais toujours là pour lui, qu'il ne devait pas s'inquiéter. Puis je lui sourit. Il marcha lentement et fila se cacher dans la cabane. Je courut vite vers l'entrer de derrière. Elle menait directement sur la cuisine. J'entra, je voyais le corps de maman. Je pensais qu'elle dormait ou qu'elle faisait semblant de dormir pour qu'IL la laisse tranquille. Mais en m'approchant j'ai glisser dans le sang. Je n'aurait pas dut m'approcher car IL me vit. IL m'attrapa par le pull et me secoua terriblement fort. IL avait plein de sang et vu que je n'entendais plus Tonka je me disait que ce monstre avait dut en finir avec notre vieux chien...Je devait tenir le coup pour Luca. Mais mon corps ne tenait pas autant que mon esprit, ou l'inverse, je ne sais plus trop. Je me souviens avoir finit par pleurer et par crier, je suppliais qu'on vienne m'aider. Et puis ce fut le noir totale. Je ne sais pas combien de temps j'ai été dans ce noir mais tout ce que je sais, c'est que quand j'ai rouvert mes yeux, ma vision n'était plus la même. Je me sentait soulager...J'ai sourit en voyant Luca. Puis j'ai compris. Les ambulanciers avait mit une grande couverture sur les épaules de mon frère car en pyjama il mourait de froid. Il avait dut entrer dans la maison car il était couvert de sang, mais ne semblait pas blesser...Luca, tu aurais dut écouter ce que je t'avais dit. En tout cas IL ne l'avait pas trouver. En tournant ma tête je vis deux brancards avec deux draps blanc dessus. L'un des draps était couvert de sang, une main avait glisser du ventre de la personne et je reconnue le bracelet de maman. Alors c'était finit, c'était ça ? Puis quand le second brancard passa je reconnue mes pieds...c'est bête, je ne pensais pas être aussi petit...je ne pensais pas que ma vie se terminerais ainsi...En tout cas je suis content d'une chose : mon petit frère est sauver...Je sais que la police va enquêter et ils vont surement le retrouver, enfin je l'espère, il ne faut pas qu'IL le retrouve...J'espère que mon petit frère pourra avoir une vie meilleure...Les sirènes se mettent à sonner, j'entend un ambulanciers dire qu'ils l'emmènent à l'hôpital et qu'il va surement y rester un moment...j'espère qu'ils prendront soin de lui...

Deux ans plus tard...

Il pleuvait et ma main tremblait. J'avais horriblement peur, mais je ne pouvait pas l'appeler. Elle avait passer une dure journée, si je faisais ça, elle serait encore plus fatigué. Je baissais légèrement la couverture de dessus ma tête. L'ombre de l'arbre qui se reflétait dans ma chambre me faisait horriblement penser à ce film d'Halloween qu'on avait regarder...Pourquoi j'avais accepter de regarder ça moi ? Je ne sais plus. A dire vrai, en ce moment même, je ne savais plus grand chose. Je retint mon souffle en voyant un flash. Puis quand le tonnerre gronda je sauta du lit en tombant presque et je me mit à hurler : LICHAAAAAA !!!!!" Je courut aussi vite que je pouvais vers sa chambre, manquant à plusieurs reprises de glisser sur les jouets qu'elle me suppliait de ranger, promis je le ferrais demain, et je finis par entrer. Il y eut un autre coup de tonnerre. Je bouchais mes oreilles, terrifier. Elle me sourit et m'accueillis dans son lit. Je ne me fis pas prier. Cela faisait deux ans que nous nous sommes rencontrer et depuis, je vis avec elle. J'ai pas trop comprit si c'était officiel ou non, mais peut m'importait, c'était ma maman numéro 2 mais vu que c'était long à dire je l'appelais Maman2. Les gens nous regardaient bizarrement quand je disais ça, mais je ne pouvais pas l'appeler maman, car ma vraie maman est morte, comme mon grand frère. Mais j'ai fais mon deuil depuis. Cela m'arrive de penser encore à eux. Mais ça va un peu mieux. D'après Licha mon gros problème c'est mon côté sauvage. Bah ouais je parle à personne sauf à elle, et en plus j'ai pas de copains. Mais j'aime pas l'école. Je ne l'aimais pas avant et je ne l'aime encore moins maintenant que je suis tout seul. Ma maitresse dit que je suis anti quelque chose, je crois que c'est antisociable, mais je sais pas ce que ça veut dire. Je me confie toujours à mon ours, Baloo, lui au moins il me comprend, pas comme ma babysister avec qui ça ne se passe pas super. Elle ne s'intéresse pas à moi, elle est tout le temps sur son portable. Devant Licha je vais semblant parce que je sais qu'elle ne peut pas faire autrement. Mais ça serait tellement chouette de pouvoir faire autrement. Alors je me tait. D'ailleurs je me tait sur beaucoup chose. J'ai dut mal à communiquer avec les gens. Je préfère souvent rester dans mon monde. C'est bien mieux. Oh en faite, IL n'a toujours pas été arrêter, et j'en ai toujours aussi peur. D'après la police, il aurait quitter Philadelphie quand il a faillit se faire arrêter. Mais j'ai pas trop confiance. J'aimerais bien que cette histoire soit totalement finit...En attendant je dois me coucher car Licha va me lever dans quelques heures et si je veux être au top pour aller voir so travail, bien que je le connais par cœur, je dois dormir. J'adore quand elle m'emmène à son bureau.

Un peu plus

Nom ou surnom du joueur : votre âge
Comment avez-vous connu le forum : Ici
Nom et prénom de votre avatar : Ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 77
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 26
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Luca un petit ange en reconstruction   Sam 15 Avr - 16:41

Valider Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Luca un petit ange en reconstruction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit ange
» petit ange
» petit ange argenté
» Mon doux petit ange
» [Poème] - Un petit ange - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philadelphie Code :: Citoyens :: L'entretien :: Entretien validé-
Sauter vers: