Venez suivre les aventures des policiers de la ville contre de dangereux criminels
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Say Something (G. Mendes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearle Stewart

avatar


date d'inscription : 24/09/2017
messages : 9
avatar, crédits : Katherine McPhee @Lolitaes
identités : aucun
photo :
dans la vie : éducatrice
côté coeur : bachelor (veuve)

MessageSujet: Say Something (G. Mendes)   Mar 26 Sep - 1:15


my head is haunting me and my heart feels like a ghost
come sink into me and let me breathe you in, i'll be your gravity, you be my oxygen

A FEW HOURS RATHER
Il appréhendait son premier jour dans une école ordinaire, ou les élèves ont un qi moyen comparé au sien. Et que cela risquait d'être un inconvénient pour s'intégrer tout comme le fait d'être considéré comme " monsieur a réponse à tout ". Ou au besoin il devait agir comme ses camarades, pour démontrer qu'il était un enfant lambda. Pearle désirait qu'il reste lui-même, sans devoir forcément se montrer arrogant en répondant à son enseignant. L'éducatrice accompagna devant le portail de l'établissement scolaire, avant de voir la moue sceptique de son enfant, qui portait des doutes sur la raison de son inscription. Alors elle se mit à sa hauteur, lui attrapant ses mains pour attirer son attention, et partageait son courage pour entamer une nouvelle journée. ─ J'en suis sur que tu vas bien t'intégrer, Carl.Tu en es sûr ? Je n'en suis pas convaincu.Oui. Et pour aller mieux ; Dis-toi que tu vas passer une bonne journée. Un rituel qu'elle appliquait chaque jour pour se donner du courage. Lorsque la motivation n'était pas au rendez-vous. Pearle déposa un bref baiser sur les cheveux de son enfant, avant de l'observer se diriger à l'intérieur, au retentissement de la sonnette. Ce fut les derniers moments qu'elle partagea en sa compagnie avec son kidnapping, ainsi que quelques élèves supplémentaires.

THE NEXT DAY AFTER NOON
Elle n'avait perdu aucune minute pour prévenir le commissariat lors de la disparition de son garçon. Qui était parti en présence d'un inconnu, qui pouvait être même dangereux. Et même savoir qu'il n'était peut-etre pas autant apeuré, inquiet, que les enfants ne la rassurait pas pour autant. Le temps était compté, et à partir d'un certain délai, ou sans aucune nouvelle, on considérait la personne comme décédée, ou inachevée. Au bout d'un temps, ils firent appel aux même personnes qui étaient sur l'enquête, et plus adapté pour la résoudre sans qu'il n'y est aucun dommage collatéral. Mais pour cela il leur faudrait des informations, et pouvoir visiter la chambre de son enfant pour en apprendre davantage. Il n'y avait rien d'exceptionnel, quelque outils scientifiques, et des objets qu'il conservait de son paternel décédait il y a dorénavant deux ans. Et le plafond des constellations pour lui permettre de s'endormir aisément. Elle faisait son possible pour interpréter les deux rôles, et combler le manque de cet homme. A présent, il prenait un malin plaisir à examiner chaque fréquentation, jugeant que la personne n'était pas un homme qui lui conviendrait. La jeune femme ne pouvait pas le réprimer parce qu'il n'avait pas complètement tord.

Soit au bout d'un moment, les personnes entrèrent dans le commissariat pour se présenter à eux. Un agent de service la présentait avant que le membre du gouvernement en fait de même pour l'équipe des MasterMinds. ─ C'est la mère de l'enfant : Pearle Stewart. Il a été kidnappé dans les environs de 17h à la sortie de l'établissement. ─ Faites tout ce qui est dans votre pouvoir pour le sauver. Il n'a que sept ans. Puis vint celle des membres de l'équipe. Qui n'avait pas apparemment une bonne approche relationnelle, au vue comment chacun agissait, comme si le reste n'avait que peu d'importance. Le reste était les personnes non-incluse dans leur travail. L'homme lui avait prévenu qu'ils souhaitaient peut-être voir son environnement, si un détail aurait pu leur échapper ou comment cet inconnu aurait pu le convaincre de l'accompagner en sachant les recommandations. C'est pour cette raison qu'elle conservait les clés de l'automobile en main pour ne pas perdre de temps.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes

avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 14
avatar, crédits : google
identités : Lucas Z. // Gabe M. //
dans la vie : Policier a la Criminelle
côté coeur : célibataire

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Mar 26 Sep - 21:45

écrit ici :

Avec tout ses enlèvements Nick était de plus en plus sur les nerfs. Comment pouvait-il arriver à protéger ses enfants ? Il savait que Shane commençait à sérieusement devenir fou à force d'être enfermer, mais Nick se refusait de prendre le risque qu'on lui retire la garde de cet enfant. Il n'était pas de son sang mais c'était tout comme. Et puis Kaïlane n'était encore qu'un bébé, elle n'avait que 4 ans, à cet âge là elle ne pouvait comprendre qu'un groupe de personne enlevaient des enfants comme ça par plaisir. Et puis Luca, bah lui, il n'était qu'un bébé. Alors de là à comprendre ce qui se passe, il avait le temps. Cependant Nick dormait de moins en moins, et cette après midi là, quant on l'appela de nouveau pour signaler un enlèvement, le père de famille ne savait plus où donner de la tête. Il se sentait mal, épuisé et anéantie. Encore un enfant ! Il nota quelques mots sur un post-it et après avoir raccrocher, il prit deux minutes pour souffler toute cette rage qu'il avait en lui. Il regarda le cadre de famille qu'il avait sur son bureau. Ses trois enfants lui donnait la force d'avancer. Il se leva, et appela Joy, sa partenaire : "Joy ! Un nouveau cas de disparition, mais plus compliqué, on va devoir attendre avant d'appeler Mendes." Joy arriva, l'air intriguer, elle prit son arme et sa veste et demanda à son tour :"Pourquoi ? C'est quoi le soucie ?" Nick reprit la parole en montant dans l’ascenseur :" Le gamin a été enlever à la sortie de l'école, au milieu de plein de témoin." Joy fronça les sourcils. Soit c'était pas le même groupe, soit ils évoluaient...trop vite au goût des policiers, qui pour le moment étaient à dix disparitions non expliqué d'enfants. Et une de louper.

Ils avaient été sur les lieux, puis chez la femme. Arriver chez elle, Nick avait eut les informations qu'il souhaitait. Une femme vivant seul avec son enfant, veuve et se battant pour éduquer un petit garçon de sept ans. Nick se sentit très concerner par l'affaire. Il était lui même veuf, et lui même se battait tout les jours pour élever trois enfants. Il lança un regard à Joy et ensemble ils entrèrent. La femme policière blonde, demanda :"Madame Stewart ? Nous sommes les offifiers charger de l'affaire. Je suis Joy Sanders, et voici Nick Rayes. Nous allons tout faire pour retrouver votre fils." Joy ne précisait jamais "saint et sauf", car il lui était arriver de faire cette promesse mais de ne pas pouvoir la tenir. Nick prit donc la parole :" Est-ce que Carl vous auriez parler d'une personne à la sortie de l'école, une personne qui aurait put déjà lui parler, ou vouloir l'emmener ailleurs ? Une personne avec un chien, ou portant un costume amusant ?" Joy observait la maison, parfois les mères seules et désespérer faisaient des choses désespérer mais ne s'en souvenaient plus ensuite. Mais là, il était clair que ce n'était pas le cas. La policière remarqua une photo de Carl et son père. Elle fit afin d'essayer de mettre Pearle à l'aise :" Votre fils avait l'air très proche de son père." Joy se trompait peut être, mais si elle disait vrai, alors le militaire n'aurait pas perdue une seule seconde pour apprendre les premières règles de survie en cas de danger à son fils, sans forcément que sa mère soit mise au courant.

Après les quelques questions, ils repartirent tous au commissariat, afin de préparer une annonce à faire à la télévision. Nick savait que cette affaire était lier aux autres enlèvements. Il le sentait. Il fit donc appelle au MasterMinds. Ce groupe un peu loufoque, mais très compétent. Le policier apporta un café à la jeune femme et lui dit :" Madame Stewart, une équipe de spécialiste nous aide sur cette affaire, nous avançons assez rapidement depuis leurs entrées et ils vont nous aider à retrouver votre fils." Il aurait bien parler de ses enfants pour la mettre à l'aise, mais il savait qu'il ne pourrait mentir si elle lui retournerait la question...Pourrait-il rester assis ici pendant que l'un de ses enfants seraient en danger ? Oh que non ! Il remuerait toute la ville et casserait surement des dents. Il reprit :"Ils veulent voir votre chez vous...Afin d'en apprendre plus sur votre fils, ils peuvent de cette façon approfondir leurs travaux et calculer des probabilités sur comment réagira Carl en cas de danger". Si vous vous sentez capable d'y aller, nous allons nous mettre en chemin.

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 104
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 26
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Mar 26 Sep - 22:03

écrit ici :
Alvaro était toujours à l'hôpital. Une semaine c'était passer depuis la tentative d'enlèvement de Luca et l'accident d'Alvaro. Entre Alicja et Gabe c'étaient tendue, sans pour autant être agressif. Ils avaient chacun leurs méthodes et chacun leur façon de faire, et il était clair qu'ils ne pouvaient s'accorder la dessus. Cependant l'affaire avançait. Ils avaient fait plusieurs arrestations qui même si elles n'avaient mener à rien, semblait tout de même porter ses fruits. Gabe n'entendit pas le téléphone sonner.
Ce fut au bout du troisième appel qu'il calcula que l'objet vibrait sur la table du bureau. Il décrocha et après avoir parler à l'officier Rayes, il raccrocha sans un au revoir et appela la troupe. "On va à cette adresse, Happy tu conduis, on doit aller vite." Toby se stoppa et précisa : "Vite d'accord, mais ça serait bien qu'on arrive en vie." Gabe se retourna et lui demanda enfilant son sac à dos :" Tu veux sérieusement que Sylvester conduise ?" Toby fit non de la tête et accepta que la jeune femme conduise. Dans la voiture, Gabe les mit au courant de l'affaire et commença déjà ses recherches, Syl lui s'occupa de calculer les probabilités que ce soit le même groupe de kidnappeur et Tiby effectua un profil de la vie de Carl, jusqu'à ce qu'ils voient la maison et la mère de famille. Toby fit :" Ok, oubliez le fait que la mère s'est noyer dans l'alcool. C'est vrai pour la grande majorité des femmes mais pas elle." Happy lui donna une claque derrière la tête et ils avancèrent jusqu'à l'entrée. "Officier Rayes. On voudrait avoir accès aux ordinateurs, à la chambre de l'enfant et à la salle de séjour." Gabe ne porta aucun regard à la femme épleurée, pour le moment il se concentrait sur le temps. Il devait retrouver cet enfant, car c'était l'une des seules pistes pour retrouver ceux qui avaient mit son frère dans un lit d'hôpital. Quand le policier indiqua où se trouvait la chambre de l'enfant, ce fut Toby et Gabe qui montèrent. Arriver devant la chambre de l'enfant, après quelques minutes de coups d'oeil, les deux comprirent. Gabe redescendit et fit à la femme : "Depuis quand votre fils est dans cette école ?" Il ne parla pas du fait que l'enfant était surdoué. Comment le savait-il ? Il avait tout simplement reconnue sa chambre quand il était enfant, au même âge. En attendant il voulait en apprendre plus sur Carl. Toby posa à son tour une question, ce qui attira l'attention des deux autres génies : "Carl a-t-il des amis qui auraient put voir avec qui il est partie ?" Evidemment cette question était banale, mais pour que Gabe et Toby tirent cette tête et que dans les yeux de Gabe ont voit une ébulition et une réactivité plus rapide que la normale, c'était qu'il y avait autre chose.

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearle Stewart

avatar


date d'inscription : 24/09/2017
messages : 9
avatar, crédits : Katherine McPhee @Lolitaes
identités : aucun
photo :
dans la vie : éducatrice
côté coeur : bachelor (veuve)

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Mar 26 Sep - 23:11


my head is haunting me and my heart feels like a ghost
come sink into me and let me breathe you in, i'll be your gravity, you be my oxygen

Un duo de policier se ramena pour interroger sur la disparition de son enfant. La première concernait inconnu qui était responsable de plusieurs enlèvements. Le peu d'information qu'elle est pu obtenir de l'enseignante qui devait les surveiller pendant leur départ en compagnie de leur parent. Juste qu'elle a cru percevoir une silhouette familière, et que Carl ne semblait pas s'y opposer malgré son intellect supérieur à ceux des personnes lambda. Alors qu'il n'y avait aucun danger que cet étrange le raccompagne, sinon celui-ci aurait fait comprendre. Elle n'avait pas fait référence aucunement d'un animal de compagnie, ou même d'un accoutrement atypique, néanmoins il semblait connaitre la personne pour accepter de le suivre aveuglément. ─ La pionne n'a fait aucun moment référence à ça. Juste qu'il semblait reconnaitre la personne pour accepter de la rejoindre. Et connaissant un minimum son enfant, il ne suivit pas une personne aveuglément sans avoir une quelconque stratégie. Ou même pour faire une intervention, et rassurer les enfants apeurés suite à leur enlèvement. Pearle n'acceptait pas qu'il se mette en danger comme ils auraient pu le faire (elle-même, et son défunt conjoint) pour secourir autrui. En montrant exemple, il s'était peut-être comporté trop courageux, et téméraire, au risque qu'un imprévu vienne contrecarrer son plan.

Il était proche de son père, il lui avait appris à comment devenir un homme. A jouer au baseball, malgré que son intelligence devançait le talent sportif de son paternel.  ─ Oui, il tenait beaucoup à lui. Elle reporta son attention sur le policier qui la prévenait de l'intervention d'une équipe d'une spécialiste qui porterait des fouilles sur son milieu d'habitat pour en apprendre sur son enfant. Elle acquiesça pour répondre à ce qu'il rapportait, avant qu'ils firent leur apparition. Lors de son analyse, elle en déduit que l'homme qui osait prétendre qu'elle était une alcoolique qui prenait mal soin de son enfant pour accepter qu'un étranger la raccompagne. Que son résultat était erronée, et qu'il n'avait pas une écoute relationnelle pour les comprendre. Cela la rendit quelque peu amer, il allait le comprendre à ses dépends. ─ Je ne vous permets pas. Avant de se recentrer sur l'essentiel. Le jeune homme interrogea après une analyse des éléments qui se situaient dans sa chambre, sur combien de temps était-il dans l'école élémentaire. A présent cela devait faire forcément presque une semaine, malgré qu'il était réticent, et pas convaincu que cela était une bonne idée en sachant que son intégration risquait d'être corrompu. Il n'avait pas encore eu le temps de citer un camarade de classe, malgré qu'elle put observer que certain semblait s'être intéresser à lui. ─ Cela fait presque une semaine qu'il a commencé à y aller. Il n'a cité aucun camarade, mais il a été deux fois en compagnie d'un élève de sa classe. Il s'appelle Mikael. Elle ne perdit pas de temps à répondre aux interrogatoires. Le plutôt sera le mieux pour le retrouver, en espérant que cet homme n'est pas causer des dommages à son enfant. Pearle culpabilisait suffisamment, même si son bambin la convaincrait du contraire pour la protéger. En indiquant que c'était de sa propre initiative et qu'il aurait surement fait de même, si elle aurait intervenue à l'école.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes

avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 14
avatar, crédits : google
identités : Lucas Z. // Gabe M. //
dans la vie : Policier a la Criminelle
côté coeur : célibataire

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Ven 29 Sep - 12:29

écrit ici :

L'interrogatoire se passait plutôt bien, Pearle répondait à toute les questions ne prenant soin de bien réfléchir afin de ne pas dire de bêtises. Choses que Nick appréciait énormément, car il savait que ce n'était pas simple pour elle et il savait toute la maîtrise de soit dont il fallait faire preuve afin de se concentrer pour ne pas faire ce genre d'erreur. Nick demanda à son tour :"Est-ce que vous auriez remarquer quelqu'un qui vous suivait ou qui tournerait auprès de la maison ces derniers temps ?" Il était clairement pas impossible que le kidnappeur ait fait le tour du propriétaire avant de se décider à enlever l'enfant à l'école. Nick n'aimait pas ce genre d'affaire car il savait que sa seule envie du coup était de courir chez lui serrer ses propres enfants dans ses bras. Mais là il ne le pouvait pas, il devait rester de marbre devant cette femme. Son regard ténébreux se perdit dans ses yeux noisettes. Joy déclara que le père et le fils semblaient proche. Nick esquissa un sourire et fit :"Mon fils aime m'imiter, je suis sur que Carl saura quoi faire pour ne pas se mettre en danger. Ne vous en faites pas, nous allons retrouver votre enfant." Joy regarda son partenaire d'un air légèrement inquiète, Nick ne faisait jamais de promesse, encore moins quand il s'agissait d'enfant, alors pourquoi là ? Quelque chose en cette femme l'avait affaiblit. La policière reprit :" Ce que mon partenaire veut dire, c'est qu'on ferra tout notre possible pour retrouver Carl. Madame Stewart, connaitriez vous quelqu'un quo pourrait vous vouloir du mal à vous, ou à votre défunt époux ?" Joy était obligé de demander, même si elle ne supportait pas cette idée. Ils devaient faire leur travail. La jeune femme blonde se pencha en avant afin de montrer à Pearle qu'elle était de son côté et que même si les questions étaient difficile, ils devaient les poser.

Plusieurs minutes après ce fut au tour des MasterMinds d'entrer dans la maison. Joy partie avec le matheux et la bricloeuse, et Nick resta auprès de Pearler. Quand Gabe et Toby revinrent avec leurs questions Nick tilta. Il les connaissait maintenant. Il nota la réponse de la femme et demanda à Gabe : "A quoi tu joues Gabe ? C'est quoi ces questions ?" Nick était un peu perdue, il devait bien l'admettre.

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 104
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 26
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Ven 29 Sep - 12:57

écrit ici :
Gabe avait remarquer dès son entrer que cette femme était une femme active et qui ne perdait pas une minute de son temps. Cette maison était ranger, pas comme chez Nick, donc l'enfant était soit un enfant parfait, soit un enfant qui ne jouait pas énormément. L'informaticien avait la sensation d'être de retour chez lui, mais là différence était qu'à cette époque, ils étaient deux, deux petits garçons à toujours être l'un avec l'autre. Durant une petite seconde Gabe ferma les yeux afin de s'imaginer la présence de son frère. Certes Gabe ne montrait pas ses émotions et il avait du mal à les comprendre, mais il était affecter par cette affaire, autant qu'Alvaro. Après avoir observer la chambre avec son partenaire, ils retournèrent voir la mère. Gabe demanda depuis combien de temps l'enfant était dans l'école et Toby demanda à son tour si il s'était fait des amis. Nick demanda à quoi ils jouaient en même temps que la femme répondit et Gabe répliqua aussitôt, restant de marbre comme toujours :" L'enfant est différent des autres. Tu ne peux pas le rechercher comme si tu recherchais un autre enfant. Tu vas devoir te mettre dans sa tête et les seuls personnes à pouvoir le faire ici, c'est nous." Nick fronça les sourcils, ce que le génie venait de lui dire, ne lui plaisait pas. Gabe se tourna vers la femme et lui dit :"Votre fils est surdoué n'est-ce pas ? Il a dut mal à se faire à l'école, et je suis sûr que si on fouille bien soit ce Mickaël n'existe pas, soit c'est une brute qui s'en prend à lui. Votre fils vous a surement mentie pour ne pas vous inquiéter. Ce qui montre qu'il a une certaine gestion des émotions." Gabe ne voulait pas aller jusqu'au bout de ses pensées, car il se pouvait qu'il est tord, mais Toby finit par le dire à voix haute, tentant de montrer la gravité de l'acte : "Ce que Gabe veut dire, c'est que votre fils à surement sentit qu'il y avait un danger, et voulant protéger ceux qu'il considère comme étant plus faible, il se serait volontairement proposer comme cible. Il pense pouvoir gérer, mais n'a aucune idée de ce qui se passe." Gabe reprit alors la parole en regardant le policier :"Ce sont les autres enfants qu'ils faut interroger, pas cette femme. Elle ne saura rien. Les seules choses qu'elle peut nous apprendre, sont les façons dont son fils réagit à certaines situations."

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearle Stewart

avatar


date d'inscription : 24/09/2017
messages : 9
avatar, crédits : Katherine McPhee @Lolitaes
identités : aucun
photo :
dans la vie : éducatrice
côté coeur : bachelor (veuve)

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Ven 29 Sep - 14:11


my head is haunting me and my heart feels like a ghost
come sink into me and let me breathe you in, i'll be your gravity, you be my oxygen

Il n'y avait rien de semblable, aucun individu errant autour de leur demeure dernièrement. Ou du moins, si cela aurait été le cas, elle aurait ordonné à son enfant de s'éloigner des fenêtres, et d'être d'une grande prudence lorsqu'il se retrouvait seul. Les passants qu'elle put observer, ce sont les habitants qui logeaient dans les environs. Le temps qu'ils perdaient aux interrogatoires, la rendait quelque peu plus anxieuse concernant les chances de retrouver son enfant, abandonné à lui-même avec cet individu dangereux. Il a réagi exactement comme son paternel aurait fait dans la même situation. C'est ainsi qu'il y perdit la vie, en épaulant un soldat brièvement blessé. Carl était ce qui comptait le plus pour celle-ci, elle refusait de le perdre comme son compagnon. ─ Rien d'inhabituel. La seconde question interpella, son défunt conjoint avait forcément des ennemis, des hommes qui le méprenaient, vu qu'il avait forcément dû abattre des soldats. Barbara portait ça comme un poids, en songeant à la femme, ou l'enfant qui devait probablement l'attendre. L'éducatrice se remémora des noms des ex-soldats responsable de la persécution de son conjoint. Et qui pourtant au départ semblait s'apprécier comme des camarades. ─ O..Oui, deux ex-soldats que Barbara m'a déjà évoqué. Raphael Hernando et Paul McPhee. Elle descendit cinq minutes pour récupérer une photographie de deux hommes en compagnie des anciens soldats. Puis la tendit au policier pour qu'ils ont une représentation des personnes.

Elle écouta la conversation entre les deux personnes, qui concernait les récentes questions de cet homme qui bossait pour le gouvernement. Ce qui était étrange aucune affaire n'avait annoncé les " MasterMind " peut-être pour conserver leur anonymat. Il avait pu apprendre en peu de temps des informations sur la personnalité de son enfant. Le summum c'était que c'était de son genre de se comporter comme ça, avoir le même instinct de protection que son défunt époux. ─ C'est exact.. Il a toujours eu un certain mal avec les émotions, malgré qu'il pense pouvoir gérer la situation en essayant de rassurer les enfants comme il pouvait. En reprenant les paroles que celle-ci avait enseigné pour s'intégrer en société. ─ Ca lui ressemble. Il faut faire quelque chose et vite !. Il était hors de question, qu'elle soit inactive, pendant que son enfant est en danger. Et qu'ils le veulent ou non, Pearle comptait les accompagner. Elle s'empressa de prendre son sac, et les clés de son automobile pour les emmener à l'école, et même ou ils comptaient aller pour mener la suite de l'enquête. ─ Je vous accompagne. Il est hors de question que je reste les bras croisé alors que mon fils est en danger.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes

avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 14
avatar, crédits : google
identités : Lucas Z. // Gabe M. //
dans la vie : Policier a la Criminelle
côté coeur : célibataire

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Dim 1 Oct - 14:56

écrit ici :
L'interrogatoire donnait enfin quelques choses. De vrais pistes. Joy nota les deux noms, avec l'informatique on saura rapidement ce qu'il en ait de ces deux types. Et si vraiment deux anciens militaires étaient prêt à s'en prendre à un enfant pour se venger d'un marines mort, et bah Nick serait extrêmement déçut. Cependant, il savait au fond de lui que ce n'était pas eux. Il ne laissa rien voir. Il savait que ça n'avancerait pas. Mais qu'en même temps, il ne pouvait pas mettre de côté cette piste. Il tenta de rassurer la femme. Mais il savait que ça serait compliquer. Il lui dit alors :"Merci avec ce que vous venez de nous dire nous allons pouvoir mener notre enquête." Bien que Joy ne soit pas pour le fait qu'il fasse des promesses en l'air, bien qu'il soit persuader de les tenir, elle ne démonta pas son partenaire. Ils se connaissaient depuis bien trop longtemps pour savoir comment Nick réagissait.

A l'arriver de l'équipe des MasterMinds, voilà que Gabe et Toby refaisait leur numéro de petits intellos. C'était le genre de numéro qui énervait profondément Joy. Elle n'aimait pas quand ils faisaient ça. Mais en même temps ils n'avaient pas tord. Nick répliqua alors :"Ok, mais j'interroge moi même les enfants, vous allez leur faire peur avec vos têtes d'associables." Soudain, la femme se leva et déclara qu'elle venait avec eux et que ce n'était pas négociable. Nick la stoppa et lui dit :" Ecoutez,n je sais ce que vous ressentez, je vous comprend, mais vous ne devez pas faire ça, rester ici, on ne sait jamais, peut être que Carl pourrait vous joindre, vous ne devez pas venir avec nous." Quand Gabe reprit la parole, Nick eut envie de le cogner, cela se voyait à son visage. Il reprit donc à l'encontre du chef des génies : "Tu es peut être un génie, mais c'est mon enquête, elle ne vient pas avec nous. Je ne prend pas de civil avec moi." Evidemment c'était sans compter sur l'équipe en face de lui. Après quelques prises de bec, Nick fit donc :" Elle est sous ta responsabilité Mendes, si il lui arrive un truc, tu plonges et personne ne viendra te sauver ce coup-ci. Tu m'as bien comprit ?" Sans un mot et sentant l'énervement, il sortie de la pièce en compagnie de Joy, qui avait donner les dernières directives à deux trois de ses hommes. Ils devaient garder un oeil sur la maison. En attendant le reste de la troupe s'en allait à l'école élémentaire.

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 104
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 26
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Dim 1 Oct - 15:10

écrit ici :
Gabe et Toby avaient commencer à mettre leur zizanie. Heureusement que le reste de l'équipe se faisait tout petit et que la plus part du temps ils laissaient les deux garçons se mettre dans les embrouilles tout seul. Quand Nick accepta pour l'école mais précisa qu'il prenait les rennes de l'interrogatoire, Toby fit :" Evidemment nous ne sommes pas doué pour communiquer avec les gens."
C'était purement ironique. Joy soupira et roula des yeux. De vrais enfants. Gabe donna un petit coup de coude à Toby et lui murmura :"Arrête, il s'agit d'un enfant comme nous, on doit le retrouver."Et à son tour le psy répliqua à voix basse :" Tu veux juste aider un gamin qui ait comme ton frère, parce que tu ne veux pas aider Alvaro." Gabe souffla et répliqua :"Ca n'a rien à voir." Evidemment que si, mais il ne l'admettrait pas. Par la suite quand la femme dit qu'elle venait avec eux, Nick tenta de l'en dissuader mais Gabe le stoppa dans ses mots et expliqua : "Elle connait mieux son fils que nous, et ils ne vont pas l'appeler. Elle doit venir nous aider à comprendre les réactions de son enfant. Elle est mère de famille, elle saura aussi rassurer les enfants." Nick s'énerva et leur parla à voix basse à tout les deux, histoire de les recadrer. Il savait que devoir les gérer c'était déjà compliquer mais devoir gérer une mère inquiète c'était pas évident. Il ne souhaitait pas avoir Mademoiselle Stewart avec eux, mais visiblement ils n'avaient pas leur mot à dire. Gabe prit donc la responsabilité. Après sa remarque, Toby lui dit :"Réfléchis bien mec, tu t'engouffre loin là. Si il lui arrive quoi que se soit, tu coules, et on pourra pas venir te sauver." Gabe lui lança un regard sérieux et confiant. Il savait ce qu'il faisait. Il regarda la jeune femme et lui dit : "On va trouver les personnes qui ont fait ça."

Durant les interrogatoires à l'école, le jeune homme nota tout dans sa tête. C'était Nick et Joy qui interrogeaient les enfants. Chacun parlait de pas mal de choses, des choses utiles et des choses inutiles. Des enfants quoi. Mais deux choses revinrent en mémoire de Gabe : la camionnette blanche et le bras robotique. Ce bras, Luca lui avait décrit. Ils enquêtaient déjà dessus mais ils n'avaient rien pour le moment, cela avait mener à une impasse. Et là, il devait admettre que c'était de nouveau le cas. Gabe painota sur son portable sans dire un mot. Et puis il partie sans donner de raison. Dehors il shoota dans une poubelle et fit sortir un cris de rage de sa cage thoraxique. Il ne savait pas si quelqu'un l'avait suivit. Mais toute cette affaire tournait en rond. Il ne pouvait savoir comment retrouver les enfants ! Peut être que quelqu'un l'avait suivit dehors et saurait le rassurer, le reconcentrer, replacer son esprit sur un détails qui lui serait passer sous le nez...

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearle Stewart

avatar


date d'inscription : 24/09/2017
messages : 9
avatar, crédits : Katherine McPhee @Lolitaes
identités : aucun
photo :
dans la vie : éducatrice
côté coeur : bachelor (veuve)

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Dim 1 Oct - 16:18


my head is haunting me and my heart feels like a ghost
come sink into me and let me breathe you in, i'll be your gravity, you be my oxygen

Cela la révulsait de ne pas pouvoir participer à l'enquête pour retrouver cet inconnu qui a kidnappé son enfant. C'est peut-être leur devoir d'interroger les écoliers sur les nombreuses disparitions. Il en était plus sur celle de tenir sa promesse concernant sa sécurité. Et cela la rongeait de ne pouvoir intervenir en sachant qu'il y a peu de pourcentage de le retrouver. Lorsqu'elle comptait s'interposer pour donner son opinion, Gabe répliqua qu'elle pouvait être une grande utilité, parce qu'elle était la seule à connaitre son enfant. Nick accepta a condition qu'il en soit responsable, que quoiqu'il arrive serait à son compte. Pearle devait veiller que rien de cela se produise, ou elle en prendra sa responsabilité, comme à chaque fois qu'elle prenait une décision. Elle s'absenta quelques minutes pour récupérer un gadget dont elle ne comprenait pas le fonctionnement. Le garçon n'avait pas encore renseigné sur son utilité, mais peut-être avait-il conserver sur lui un objet qui leur permettrait de le repérer. Dans le même système qu'un aimant attirait tout objet métallique, mais vu la tension elle ne l'indiqua à personne, seulement elle remercia Gabe de son dénouement et de l'accompagner dans l'enquête.  ─ Merci. Et les mots qu'il prononça à sa faveur la rassura, en se fiant uniquement à cet homme qui avait accepté de l'avoir comme poids. L'éducatrice acquiesça, en les suivant pour les accompagner à l'école.

Elle écouta l'interrogatoire, en surveillant les membres de l'équipe MasterMinds, certains enfants renseignaient sur une camionnette, et un bras robotique comme ceux dans la télévision. La mère s'interrogeait sur l'objet, et le rapport avec cet homme qui menaçait des enfants, mais dont personne avait d'autres indices supplémentaires. Ce qui déplut alors à Gabe qui tapota sur son téléphone avant de s'isoler, sûrement avait-il besoin d'être seul. Il ne sut pourquoi Sylvester lui indiqua la raison de son énervement, de son comportement à frapper tout objet à sa disposition. Et en tant que mère de famille, elle comprenait la situation, elle-même ne savait pas comment elle aurait réagi si cela concernait son enfant qui serait à l'hopital. Là ca concernait son frère, mais quand il s'agit d'un enfant toute personne était concernée. Elle ne savait pas comment s'y prendre avec un adulte au même intellect que son enfant, qu'elle avait déjà du mal à comprendre par moment. Mais elle ferait du mieux pour le raisonner, et qu'il soit en mesure de reprendre l'enquête comme aurait voulu son frangin. Pearle s'approcha en sa direction avant de lui adresser la parole ─ Cela ne me concerne pas. dit-elle calmement, en espérant qu'il comprendrait son intention. ─ mais j'en suis sûr qu'il n'aurait pas aimé vous voir dans cet état. Il savait que vous êtes le seul à pouvoir sauver ces enfants. continua-t-elle pour lui donner espoir comme elle faisait quand des personnes avaient besoin de parler ou d'être encourager lorsqu'ils replongeaient. La jeune femme déposa alors dans sa main, l'objet qu'avait conçu son enfant dernièrement, peut-être que lui serait en mesure de comprendre son fonctionnement ou de le concentrer sur son intellect pour faire abstraction de ce qui était secondaire. ─ Il a raison. Je suis convaincu aussi que vous y arriveriez. Car je crois en vous comme je l'ai fais envers mon fils.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 104
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 26
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Jeu 5 Oct - 23:02

PS : je passe la réponse de Nick sur ce coup- là afin de faire avancer un peu l'enquête Smile

écrit ici :
L'enquête piétinait et même si les enfants donnaient des réponses et que ça correspondait à ce que les policiers et les membres des MasterMinds avaient découvert, cela ne les aideraient pas à retrouver les enfants. Remplit de frustration et d'énervement Gabe était sortie afin de taper dans un truc. C'était sa façon à lui de relâcher la pression. Enfin une de ses façons, car la plus part du temps Gabe jouait à faire des jeux stupides : conduire au delà des 200km, sauter à l'élastique, monter en haut d'un toit et regarder le vide. Bref ce genre d'activité tout aussi normal que Gabe. Cependant, il ne s'attendait pas à ce que la femme le suive. Elle semblait calme pour une personne qui savait son fils en danger. Et pourtant même si Gabe ne pouvait pas savoir ce qu'elle ressentait, il avait du mal à croire qu'elle reste aussi calme. Il baissa la tête et redressa juste ses yeux chocolats vers elle. L'entendant parler il fit :"Exacte..." Marquant une pause il reprit :"Cela ne vous regarde pas. Je vais vous aider à retrouver votre fils. Mais la personne dont vous venez de parler n'a aucun rapport avec vous." Sur la défensive ? Oh que oui ! Depuis son enfance Gabe prenait soin d'Alvaro. Cet enfant avait été rejeter par ses parents car il était né trop "tard" pour sauver leur soeur ainé. Qu'avaient-ils bien put faire pour mériter cet acharnement ? Gabe avait élever et éduquer son frère, il l'avait protéger et l'avait fait sortir de l'orphelinat afin de le prendre avec lui. Et à l'heure actuelle, son petit frère était allongé dans un lit d'hôpital et semblait pas prêt à se réveiller de suite. Gabe soupira et enfourna ses mains dans ses poches. Il cherchait totalement à se protéger, à éloigner cette femme qui pouvait énormément l'aider dans sa logique, mais qui en même temps par son caractère pouvait l'effrayer. Mais inconscient de cette peur, il préférait suivre son instinct sans chercher à comprendre. Le jeune homme l'écouta continuer de parler et prit dans ses mains, qu'il sortie enfin, l'objet qu'elle lui tendit. Gabe observa l'objet durant quelques minutes. Puis il demanda à Pearle :"Quand votre fils à fait ça ?" Une fois qu'il ait eut la réponse, il lâcha juste un "Ugh" et partie en trottinant là où le reste de son équipe était. Il donnait des directives que seuls le groupe d'intello comprirent et il fit en parlant aux deux policiers et à la femme :" Son fils savait ce qui se passait, il ne s'est pas fait enlever, il les a piéger. Cette boite est un récepteur. Et il est évident que Carl à l'émetteur. Il suffit de trouver la fréquence et de le retrouver." Le reste de l'équipe ponctuèrent cette idée chacun de termes spéciaux que seuls eux pouvaient comprendre. Gabe pianota à une vitesse impressionnante sur son PC afin de trouver la fréquence et il finit par trouver comment entrer dans le récepteur. Il tomba sur une carte de la ville et plusieurs points vert se mirent à clignoter. Soudain, un gros point rouge apparut. Gabe regarda le point et fit :" Il est là !"

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearle Stewart

avatar


date d'inscription : 24/09/2017
messages : 9
avatar, crédits : Katherine McPhee @Lolitaes
identités : aucun
photo :
dans la vie : éducatrice
côté coeur : bachelor (veuve)

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Ven 6 Oct - 15:37


my head is haunting me and my heart feels like a ghost
come sink into me and let me breathe you in, i'll be your gravity, you be my oxygen
Pearle se doutait que si elle succombait à la pression, à l'anxiété qui la rongeait, cela ferait perdre un temps colossale aux spécialistes. Qui selon son jugement avait un faible quotta émotionnel, comme pour son enfant qui avait du mal à s'intégrer en société en raison de son intellect supérieure à la normale. Ils ne sauraient réagir ou comment la raisonner dans une telle situation, et cela se confirmait en remarquant la réaction du leader sous la frustration. Elle devait prendre sur elle-même pour le retrouver, sinon cet inconnu pourrait entamer les hostilités. Alors elle prit initiative de recentrer Gabe sur sa principale occupation. Et même si son intention était de l'aider, celui-ci ne le perçut pas de la même façon. L'éducatrice se muta, parce qu'elle jugea que c'était inutile de répondre, et cela ne ferait qu'envenimer la situation. La situation ne le permettait pas, surtout lorsque la vie d'autrui était en question. Elle lui remit le récepteur en main qu'avait conçu récemment son enfant, ne se doutant pas à quoi il pouvait servir actuellement. Cela lui permit de se concentrer sur l'enquête, en l'interrogeant sur la date de sa création : ─ Ca remonte à trois quatre jours. répondit-elle, en haussant les sourcils, et le voyant gambader auprès des membres de son équipe pour leur expliquer le fonctionnement de leur plan. Le piège de son enfant la bouleversa, en sachant le risque qu'il prenait, surtout si l'homme remarqua son intention. Elle se le reprocha, sachant que son environnement le poussait peut-être à prendre autant de risque. La mère bénévole qui se portait volontaire secours aux personnes. Quant à son paternel, un militaire dévoué pour son peuple, décédé en épaulant un camarade sur le front.

Les spécialistes se mirent donc à la recherche de la provenance du signal émit par l'émetteur. Ainsi ils pourront résoudre cet enquête, et incarcérer cet inconnu dangereux, et malveillant. ─ C'est de ma faute marmonna-t-elle, sans que cela soit adresser à quiconque. Lorsque soudain il s'exclama, ayant perçu le signal qui les conduit directement au refuge du kidnappeur. Là elle dut se résigner vu qu'elle ne put accompagner. Ils prendraient trop de risque en emmenant une civile, en sachant que l'homme pourrait la prendre comme otage pour renverser la situation. Pearle serait à distance mais présente pour pouvoir enlacer son enfant lors de leur libération. ─ Faite vite. Je crains qu'il comprenne initiative de Carl.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Rayes

avatar


date d'inscription : 11/06/2017
messages : 14
avatar, crédits : google
identités : Lucas Z. // Gabe M. //
dans la vie : Policier a la Criminelle
côté coeur : célibataire

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Dim 8 Oct - 13:15

écrit ici :
Cela faisait plusieurs heures qu'il était là à poser des questions à des enfants. A faire le trie dans sa tête entre le vrai et le faux. Il avait l'impression d'être avec sa fille de 4 ans et de tenter de savoir ce qui était réelle et ce qui était imaginaire. Fallait dire que à cette âgé là c'était pas évident, ni pour eux, ni pour les adultes. Nick vit Gabe s'en aller. Il soupira, agacé par l'attitude puérile de ce super génie ! Jetant un oeil au reste de l'équipe, il vit que eux n'étaient pas partie et qu'ils continuaient leur travail. Au moins eux avaient comprit l'importance de l'enquête. Et puis la mère de famille qui les accompagnait suivit l'intello. Nick voulut la stopper, mais Joy posa une main sur son épaule, lui faisant comprendre qu'il devait bosser et non s'occuper de ça. Nick reprit alors ses questions envers un eptit garçon qui ne faisait que manger des chips et lui parler de son chien. Une lassitude et un ennuie monstre se dessina sur le visage du policier...

Au bout d'une dizaine de minutes, il vit de l'agitation dans le fond de la salle. Il remercia la petite fille qui pleurait et s'approcha de Gabe. Il comprit rapidement que quelque chose clochait, ils avaient trouver un truc. C'était certain. "Tu as quoi ?" Gabe expliqua alors et le reste de l'équipe compléta les trous, et bien que Nick ne comprit pas tout, il comprit cependant qu'ils avaient une sérieuse poste pour retrouver l'enfant. Nick sortie son portable et appela une unité spéciale, afin de s'occuper de préparer l'assaut. Il leur envoya l'adresse.

Une fois sur place, Nick fit à Gabe et au reste de l'équipe : "Vous ne sortez pas d'ici ! Vous n'êtes pas officiers de police, Mendes, je suis sérieux vous rester dans la voiture !" Nick sortie et enfila son gilet par balle, il donna les dernières directives et les policiers s'engouffrèrent dans le batiment où pouvait se trouver l'enfant....

A l'intérieur, il faisait froid, Nick ne pouvait pas savoir si c'était l'ambiance, la réelle température des lieux ou le stress. Le policier avait le souffle court, il sentait son coeur battre rapidement. Il avait tellement peur de trouver un enfant mort qu'il paniquait tout seul. Joy le voyait et tentait de le rassurer, elle savait que les affaires de ce style était compliquer pour Nick. C'était normal, après tout, il était père de famille. Soudain, il entendit des bruits, des chuchotements, il regarda rapidement ans le toue de la serrure et vit trois petite silhouette attacher avec un sac noir en tissus sur la tête. Nick fit signe à Joy qu'il n'avait rien vu de suspect. La femme crocheta la serrure et ils entèrent lentement. Les enfants se mirent à pleurer. Nick retira les sacs et leur dit :"Shut, tout va bien les enfants, nous sommes de la police. Tout va bien. ON va vous sortir de là." Joy regarda attentivement les visages et grimaça. Elle fit un signe à Nick. Le policier laissa les enfants à trois officiers du SWATT et fit à Joy : "Tu as remarquer toi aussi ?" La femme fit en lui montrant un blouson :" Regarde c'est le blouson du petit Stewart. Le gamin n'est pas ici. Il s'est débrouiller pour qu'on retrouve une partie des enfants enlever." Nick soupira. Il allait devoir annoncer ça à la femme....

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 104
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 26
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Dim 8 Oct - 13:24

écrit ici :
Gabe bougonna dans la voiture. Pourquoi n'avait-il pas le droit de courir dans ce batiment et de retrouver cet enfant qui faisait partie des "siens" ? Pourquoi n'était-il pas considérer comme un vrai flic ? Après tout il était pas loin d'être un vrai flic. Il faisait tout comme eux, non ? Le jeune homme vit la police entrer, et en tournant le regard, il remarqua un truc étrange, une camionnette grise mais d'une couleur étrange, comme si elle venait d'être repeinte il y avait pas très longtemps et que cela avait été fait rapidement. Il plissa les yeux. Happy le regarda et lui dit :"Gabe, non, fait pas ça. Rayes à dit que tu ne devais pas quitter la voiture !" "J'ai pas besoin de son approbation pour faire quoi que se soit, le temps qu'il va mettre à comprendre de quoi je lui parle et la camionnette sera déjà partie !" Gabe ne l'écouta pas et sortie, puis il courut vers la direction de la camionnette. Il ne savait pas si quelqu'un l'avait suivit ou non. Il était clair que le reste de l'équipe ne l'avait pas suivit, car même si ils étaient très proche de Gabe, ils ne l'étaient pas assez pour faire une nuit en prison à cause de lui. Rayes était assez énerver avec Gabe pour le faire si il le souhaitait. Mendes s'approcha de la camionnette. Il trouva une forme à l'intérieur. Il ouvrit les portes arrières sans se poser de question. En retirant la cagoule noir de la tête de la silhouette, il trouvait Carl, il eut un sourire satisfait, mais il ne put en profiter longtemps. Il reçut un énorme coup sur l'arrière du crâne et s'effondra dans la camionnette. L'homme au bras de métal emmena également Pearle qui avait suivit Gabe et fit démarrer la camionnette. Ses deux complices gardaient une arme braquer sur l'enfant endormit et sur la femme. Gabe lui avait été ligoté et le sang qui coulait de l'arrière de son crâne montrait qu'il était pas prêt de se lever. "Et bah voilà de la marchandise qui se vendra bien plus cher !" Le rire que le conducteur lâcha faisait froid dans le dos. Gabe les avait embarquer dans un pièce sans même le savoir, tout comme l'enfant qui avait juste voulut aider. A croire que les psychopathes pouvaient être bien plus intelligent maintenant. Gabe allait devoir apprendre que les génies n'étaient pas que du bon côté de la barrière...

DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearle Stewart

avatar


date d'inscription : 24/09/2017
messages : 9
avatar, crédits : Katherine McPhee @Lolitaes
identités : aucun
photo :
dans la vie : éducatrice
côté coeur : bachelor (veuve)

MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   Dim 8 Oct - 20:01


my head is haunting me and my heart feels like a ghost
come sink into me and let me breathe you in, i'll be your gravity, you be my oxygen
Ils se mirent en route ou se situait l'emplacement des malfaiteurs, dans l'espoir de pouvoir intervenir à temps avant leur prochaine victime. L'éducatrice espérait qu'il serait parmi ce qu'ils retrouveraient en premier. Mais comme elle put le constater, aucun n'était son enfant, sûrement que les responsables avaient déjà compris. L'anxiété la submergea, en se rendant à l'évidence qu'il le gardait surement comme monnaie d'échange. Et dire qu'avant c'était un jour comme un autre, ou ils formaient une famille sans aucune histoire, et que tout avait basculé. Il semblerait que Gabe est retrouvé la camionnette récemment retapé ou pourrait être retenu son enfant. Celui-ci déguerpit de l'automobile pour tenter de le secourir avant qu'ils ne s'en rendent compte. La jeune femme avait accompagné, pour assurer que c'était son enfant, et qu'aucun des deux ne courraient un véritable danger. Hélas, c'était un guet-apens tendu par les kidnappeurs qui paraissait bénéficier de plus d'intelligence que les précédents. Ils assommèrent le leader des MasterMinds, et enlevèrent Pearle à l'entente de leur plan machiavélique. Ils comptaient les revendre pour de l'argent, ou à proprement parler ; une monnaie d'échange. Elle se sentait responsable, en sachant qu'elle-même avait cru montré le bon exemple en portant secours à son prochain. Et voilà ou cela les avait conduit ensemble, mais elle ne put retenir son enthousiasme de retrouver son bambin. ─ Carl ! Tu vas bien ?Ca va. Mais cela n'aurait pas du se produire comme ça. Il eut le temps de continuer dans leur conversation, que l'homme qui tenait une arme en leur direction. Il se mit à frapper au visage Pearle pour ne pas respecter ce qu'il ordonnait.

Elle se tut, en grimaçant sous la violence du coup qu'elle venait de recevoir. Ce qui déplaisait à Carl qui ne voulait pas qu'une personne s'en prenne à sa mère volontairement. ─ Vous êtes une ordure de la pire espèce. L'inconnu ayant pas particulièrement apprécié, rapproche son arme de son enfant pour lui demander d'en faire autant que Pearle. Sinon il risquerait de goûter dans pas longtemps à son arme. Elle fit quelques mouvement en sa direction, remarquant que Gabe saignait au tempe, du coup elle espérait marchander pour au moins qu'elle s'en occupe même si c'était superficiel. Il donna son accord, mais en surveillant évidemment pour qu'elle ne vienne pas tenter quoique ce soit. Elle prit donc un mouchoir pour éponger le sang qui coulait, pour ensuite y mettre doucement un pansement. Le coeur sur la main, même pour ceux qu'elle ne connait pas, tout comme son défunt époux décédait en sauvant un soldat. Le problème qui avait peut etre pousser leur enfant à se comporter ainsi. Et même si elle en était fière, c'était tout de même alarmant, et inquiétant.  ─ C'est terminé. Elle espérait que Gabe aurait une quelque idée pour leur évasion, même minime malgré que son enfant y songeait, en effectuant des calculs, la probabilité que l'un remarque leur tentative, etc..
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Say Something (G. Mendes)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Say Something (G. Mendes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Away we go, de Sam Mendes
» Les Voitures des Freres MENDES
» Skyfall (bond) - Sam Mendes - 24 octobre 2012
» Les Sentiers de la Perdition de Sam Mendes (2002)
» Spectre (Sam Mendes) - 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philadelphie Code :: RPG : Philadelphie :: Commissariat-
Sauter vers: