Venez suivre les aventures des policiers de la ville contre de dangereux criminels
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Intrigue 3 : Bloquer dans le métro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 264
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 27
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Intrigue 3 : Bloquer dans le métro   Dim 7 Jan - 13:34

Bloquer dans le métro:

Le nouvel an...

Il est 22h45 quand Gabe monte dans le métro. Il fait un froid glacial et le jeune homme latino ressent ce froid comme si c'était une claque. Il a dut mal à se sentir bien. Il roule des épaules toutes les vingts secondes et sent qu'il va finir gelé si il ne rentre pas chez lui. En même temps, si il aurait écouter Happy, il n'en serait pas là ! Elle lui avait déconseiller de prendre de travail le soir du nouvel an. De un, elle savait que ça serait une catastrophe, de deux, elle savait que Gabe serait mal. Croiser des gens alcoolisés étaient dangereux, surtout pour Gabe. Elle s'inquiétait pour lui, elle était sa meilleure amie, le voir comme ça, et le savoir seul en plus était pour elle très compliquer. Cependant, elle n'était pas venue avec lui, elle devait s'occuper d'un autre truc...un certain Toby venait de se blesser et il attendait à l'hopital avec une main en sang. Gabe avait esquisser un sourire moqueur en lisant le message. Toby et Happy étaient ses premiers amis, les premières personnes qu'il avait trouver sur son chemin. Et ils étaient proches, et Syl était un grand enfant, le dernier de la bande, si on ne comptait pas Alvaro bien sur. Bref donc Gabe avait finit son travail et avait dut attendre une heure trente que le type le paie. Avec ses 200$ dans la poche l'informaticien c'était donc diriger vers le métro. Une panne d'essence l'avait empêcher de prendre sa voiture. Le voilà donc sur le chemin. PLus les stations avancent et moins il y a du monde. Cela l'arrange. Finalement, arriver à la moitié de la ligne, il ne reste que cinq personnes dans le wagon, ce qui arrange fortement Gabe. Il ne fait pas attention aux trois hommes alcoolisés derrière lui, tentant de se retenir de leur dire ce qu'il pensait, la femme qui dort en face de lui semble être rentrer de soirée un peu trop éméché. Gabe se dit qu'il ne faudrait pas la laisser seule, personne ne pourrait savoir ce qui pourrait lui arriver. C'est alors qui lui vient une idée...bon vous me direz que c'était pas l'idée du siècle, mais bon, c'est Gabe. Il prit le sac de la femme et sortie le porte feuille de la femme. Il chercha une adresse et surtout un numéro de téléphone. Sauf que clairement on ne pouvait pas savoir qu'il souhaitait ça. Aux yeux de tous, ou du moins de la dernière personne qui était encore dans le wagon, c'était plus un vol qu'autre chose. Le jeune homme grimaça et ne trouva rien qui pourrait l'aider. Le métro se stoppa à une nouvelle station, où une femme entra, pendant que le type qui l'observait s'approcha de Gabe :

"Hey ! Espèce de voleur, ça t'amuse de voler les femmes enfoiré ?!"


Il attrapa Gabe par le col et le leva d'un coup. L'informaticien mit ses mains en mode autodéfense et bredouilla étant très mal à l'aise avec ce contact physique :

"Je...non...heu...laissez moi...c'est pas ça...je...heu."


Les trois hommes bourrés se mirent à rire et la femme qui dormait, bah elle dormait encore. Gabe lâcha ce qu'il avait dans ses mains. L'homme le força à ramasser et lui dit en le malmenant au niveau de sa nuque :

"Espèce de petit enfoiré, ramasse tout ça et range le, et si jamais il manque un truc, je te retrouve et je te massacre ta petite gueule, t'a pigé ?!"


"Oui..."

Gabe était énerver mais surtout vexé. Sa mauvaise gestion de ses émotions le rendait nerveux. Il ne savait pas ce qu'il devait faire. Le type le poussa ensuite et Gabe se retrouva au sol coller à la porte qui était beaucoup trop froide à son goût. Ou alors c'était lui qui avait la panique avait fait monter la température de son corps. Il n'en savait rien en faite. Il observa l'homme réveiller la femme et lui expliquer ce quis 'était passer. Gabe mourrait d'envie d'expliquer qu'il avait juste voulut prévenir quelqu'un pour qu'on vienne la chercher. Il soupira et se redressa, il alla se mettre le plus loin possible de tout ça. Il s'asseya et se mit à dessiner des formules de maths sur la vitre du métro avec ses doigts et la buée. Il avait croiser le regard de la dernière femme. Gabe ne pouvait dire pourquoi mais elle lui disait un truc. C'était un génie certes mais il se souvenait principalement des chiffres, des dates, des codes, mais alors les visages associés aux noms, là, ça c'était compliqué. En voulant regarder son portable, il se rendit compte qu'il ne l'avait pas. Il se releva et regarda vers le lieu de l'altercation. Il y alla et fit à l'homme :

"Excusez moi, mais il s'agit de mon téléphone."
"C'est ça voleur, casse toi, tu as rien d'autres à faire le soir du nouvel an !"
"Non et c'est vraiment mon portable, écoutez j'en ai besoin, alors rendez le moi."

Son regard noisette était déterminé, bien qu'il se sache beaucoup moins fort que cette montagne de muscles, il ne partirait pas sans son portable. Le femme le regarda d'un air mauvais. Il espérait de l'aide de la part de quelqu'un, n'importe qui. Il devait avoir son portable. Ses notes sur ses codes étaient noter dedans, les infos sur Luca, et aussi les nouvelles pour Toby.

DEV NERD GIRL


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
E. Diana Walker

avatar


date d'inscription : 30/12/2017
messages : 9
avatar, crédits : Marie Avgeropoulos
identités : Elise Kane
photo :
dans la vie : Secrétaire médicale
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrigue 3 : Bloquer dans le métro   Aujourd'hui à 11:46

Nouvel an. Nouvel an. Après avoir passé les fêtes de Noël en famille, Diana avait prévu de passer le réveillon du jour de l’an avec sa collègue et meilleure amie Elise. Pour sûr, Elise et elle étaient si différentes mais si complémentaires. Parfois, c’était à se demander comment elles faisaient pour être amie. Diana n’avait pas forcément la réponse à ça. Elle aimait Elise. C’était un tout. C’était son amie. Point.

En parlant de sa meilleure amie, donc, c’était prévu qu’elles se retrouvent, mais il y avait un « mais »... Elise n’était pas venue, n’était pas encore là et Diana n’en avait pas de nouvelles. C’était louche. Très louche. Et surtout très inquiétant. Cela ne ressemblait pas du tout à sa belle. Son portable ne sonnait pas. Diana tombait directement sur la messagerie. Sur ce, à 22 heures passées, elle avait fini par appeler Zack, le petit ami d’Elise pour voir s’il l’avait vu et en avait des nouvelles mais celui-ci était chez ses amis.

Franchement, Diana commençait à flipper. Vraiment. Peut-être qu’il lui était arrivé quelque chose à son amie et qu’elle ne le savait même pas. Cette idée l’effrayait. Alors, elle ne réfléchit pas et sortit alors de chez elle pour aller chez Elise sans crier gare. Trainer seule ainsi dans le métro ne lui faisait pas peur.

En entrant dans le wagon du métro, Diana eut la surprise de ... Qu’est-ce qu’il se passait dans ce wagon ? Un mec reprenait un autre. Un voleur ? Qui aurait volé quelque chose à une femme ? Le voleur en question se retrouva rapidement par terre. Il y avait trois mecs bourrés qui riaient et une dame – celle qui se faisait apparemment voler – dormait toujours sur son siège. L’altercation était finie donc... Bon. Diana ne pipait mot. Ce n’était pas ses affaires. C’étaient des choses qui pouvaient arriver quotidiennement. Et l’affaire était close. Rien ne la concernait... Mais cela ne semblait pas avoir fini, par contre... Celui qui était censé être le voleur de portefeuille de ces dames semblait avoir paumé son portable. C’était le retour du bâton ? En même temps, l’autre avait fait son cinéma, faisant semblant d’être le sauveur de ses dames et osait voler lui aussi ? C’était culotté. Enfin, peut-être qu’il n’en était pour rien et que le portable était juste tombé. Diana regarda au sol, sous les sièges au cas où si un téléphone était là mais nada. Rien. Alors quelqu’un l’avait récupéré ? Alors, qui savait si c’était vrai ? Bon... Diana ne devait pas s’en mêler. Ce n’était pas ses affaires. Non. Non. Elle n’allait pas bouger le petit doigt... Mais intérieurement, elle se connaissait, ça allait être plus fort qu’elle alors elle s’approcha et se mêla alors à eux.

- Bon. Monsieur, vous lui avez fait une scène pour le portefeuille de Madame alors ne jouez pas au con, non plus ! Rendez-lui son portable ! osa-t-elle dire.

Dire qu’elle était gringalette face à ce type et elle n’avait même pas peur.

- Il a compris la leçon, je pense ! ajouta-t-elle.

Selon elle, le soi-disant premier « voleur » n'était qu'un idiot ou un faux-idiot là car elle l'avait vu faire des formules de maths de elle ne savait quoi encore sur la vitre là, à travers la buée. Enfin, elle n'allait pas chercher midi à quatorze heures pour comprendre quoique ce soit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabe Mendes

avatar


date d'inscription : 09/03/2017
messages : 264
pseudo, prénom : Wolf
avatar, crédits : Elyes Gabel
identités : Luca Zeleski Nick Rayes
photo :
dans la vie : Génie en tout et consultant pour le SCU/ chef des MastersMinds
côté coeur : Il a un coeur ?
Age : 27
Localisation : Dans son monde

MessageSujet: Re: Intrigue 3 : Bloquer dans le métro   Aujourd'hui à 20:17

Bloquer dans le métro:

Une jeune femme était venue l'aider devant l'homme qui refusait de lui donner son téléphone. Avait-il peur que ce téléphone soit à cette femme endormit ? Il avait cas appuyer sur le bouton, il aurait vu une photo que l'équipe avait prit au dernier anniversaire de Luca. Enfin bon, l'homme envoya un regard mauvais à la jeune femme et se dit qu'il valait mieux ne rien répliquer, il pourrait avoir des ennuis, du coup il lança le portable à Gabe qui le rattrapa maladroitement. Et l'informaticien fit :

"Je suis pas un voleur."

Il retourna se mettre dans son coin tel un enfant vexé. Gabe marmonna pour lui même en nettoyant son téléphone avec frénésie et un mouchoir tout propre :

"Il faut aider les gens, ils sont gentils, ça te ferra du bien, pfff je ne sais même pas pourquoi je les écoute, je connais les gens, ils sont tous pareil. Aucun d'eux ne veut comprendre, aucun d'eux m'accepterons...Ouais je leur sert cas réparer des choses !"


Et alors que sa crise se calmait petit à petit, le métro se mit à ralentir et l'électricité à vacillé. Et puis il n'y eut plus rien. Le métro se stoppa au ralentie, mais qui secoua un peu les gens quand même. Puis Gabe regarda autour de lui. Il regarda ce qui se passait dehors. Il était surprit. L'homme qui l'avait accusé de vol fit à voix haute, pendant que les types alcoolisés ne semblaient pas s'apercevoir de ce qui se passait.

"Et bah voilà, il manquait plus que ça ! Bon il veut bien redémarrer ce vieux tas de boue ?!"

Gabe répliqua en voyant au loin, vers le fond du métro, une lumière zigzagué de gauche à droite et venir vers eux :

"Je ne pense pas."


"Ha ouais et tu sais ça comment ? Tu es médium en plus de voleur ?"


"Les médiums ne sont que des charlatant qui se servent de l'espoir puéril des personnes les plus faibles d'esprits afin de leur faire croire ce qu'ils ont envie d'entendre. Je suis pas un voleur...et le conducteur du train arrive en courant, c'est pas bon signe."


Le type eut envie de cogner Gabe, comment il osait lui répliquer et lui tenir tête. Gabe n'avait pas comprit que ce n'était pas une question, qu'il aurait mieux fait de se taire. Voyant l'homme arriver en courant, Gabe snoba directement l'homme violent et parla rapidement avec le conducteur. Gabe se retourna et regardant la jeune femme qui était venue l'aider il fit :

"Vous ! Vous venez avec moi, on doit récupérer des couvertures."

"Pour faire quoi des couvertures ?! Tu as intérêt à me répondre sinon !"

"Sinon quoi ? Je ne peux pas comprendre ce que vous voulez me dire si vous ne faites pas de phrases complètes. Si vous ne saviez plus quoi me dire c'est que cette idée était mauvaise. C'est un psy qui m'a dit ça. Désolé nous devons allez chercher les couvertures."


Gabe ne s'était une fois de plus pas rendue compte de ce qu'il venait de faire. Autant tout à l'heure il était effrayer par l'homme, autant là, la seule chose qui lui importait c'était les couvertures. Il commença à avancer afin de rejoindre le conducteur, il regarda la femme et demanda ensuite laissant son regard chocolat se perdre dans le bleu des siens. On pouvait y lire toute sa sincérité, toute son innocence, on voyait que la question qu'il s'apprêtait à poser n'était pas facile à comprendre pour lui :

"Pourquoi être venue m'aider ?"

DEV NERD GIRL


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue 3 : Bloquer dans le métro   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3 : Bloquer dans le métro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloquer dans le parc
» [AIDE] Repasser en Rom Orange avant SAV ? - Retour SAV tel bloqué.
» Grand affrontement en vue.
» Un voyage un peu particulier ^
» Épidémie ! ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philadelphie Code :: RPG : Philadelphie :: Quartier Nord Moyen :: Métro-
Sauter vers: